Pourquoi X-Wing et Tuto Peinture

Salut les Ursidés,                       Dans une galaxie lointaine, très lointaine….

Voici un petit article consacré à une nouveauté dans la boutique de La Tanière. Je vais vous parler d’X-Wing. Certes il n’est pas nouveau, car nous sommes à la version 2.0. J’ai mis beaucoup de temps à me lancer dans ce jeu qui m’a toujours fait envie. Est-ce parce que le dernier navet signé Disney m’a déçu ? … Peut-être ne voulais-je pas rencontrer une déception de plus. J’ai mis un pied dedans (le gauche, ça porte bonheur^^).

Depuis j’ai été conquis et je voulais vous donner les raisons de son apparition sur le blog et dans la boutique de la tanière.

Le matériel

Les premiers éléments qui sautent aux yeux sont les superbes figurines de vaisseaux spatiaux. Elles sont pré-peintes, ce qui peut arranger beaucoup de monde mais personnellement je ferai quelques retouches à l’aero (à voir en deuxième partie de l’article). C’est peut-être ce manque de personnalisation qui me déplaisait au début mais je vais arranger ça.

Chaque vaisseau est unique et a sa propre capacité de mouvement , d’amélioration et le pilote associé apporté sa touche personnel. On peut créer une vraie synergie dans l’escadron et multiplier les possibilités tactiques pour coller au mieux au scénario choisi. Vous retrouverez ainsi les personnages les plus emblématiques de la saga (Luke, chewie, han, vador,… etc)

Il y en a pour tous les goûts, de la première à la dernière trilogie, en passant par les spin-offs et les racailles de l’espace. Tous les types de vaisseau sont présents. Même si je vais faire mon Ronchonchon (mais rien ne vaut les IV, V, VI) vous trouverez en boutique pour l’instant deux factions (l’Alliance Rebelle et l’Empire Galactique). Bien entendu que les autres suivront ^^.Bon on aura compris le « Fanboy » tout ça… Tout ça…, mais est-ce que le jeu est bien ?

Les Règles

Voici un petit résumé très succinct pour vous présenter le mécanisme de base. Le jeu est divisé en plusieurs phases par round :

-phase de préparation: A cette phase, vous planifierez vos déplacements dans l’espace à l’aide des « cadrans de manœuvres ». Nous avons le choix entre des mouvement simple normal ou difficile. Chaque vaisseau est plus ou moins agile et le pilotage de certains  est vraiment catastrophique ^^ . Attention à ne pas stresser vos pilotes avec des manœuvres trop délicates (virages serrés, tonneaux, …) car ils seront tellement concentrés sur leur pilotage qu’ils ne pourront pas effectuer d’actions supplémentaires à la prochaine phase.

Phase d’activation: On révèle les cadrans de chaques vaisseaux  et on effectue les déplacements dans l’ordre croissant d’initiative (en général du plus petit au plus gros). Chaque vaisseau effectue son déplacement et peut effectuer une des trois actions de sa carte de jeu (Si le pilote n’est pas stressé bien sur! ) les plus courants sont pour gagner des marqueurs d’esquives, de verrouillage ou bien un petit déplacement supplémentaire (accélération, tonneau…).

-Phase d’engagement: Dans l’ordre décroissant chaque vaisseau peut effectuer une attaque en vérifiant sa portée et son angle de tir. Ces derniers sont aussi différents sur chaque figurine suivant les armes qu’elles possèdent et ses améliorations. Résolutions des dégâts (critique ou non, mais ça c’est une autre histoire)

-Phase de dénouement: tous les marqueurs circulaires sont retirés (concentration, évasion,…)

Et c’est reparti pour un tour.

En conclusion

Un système dynamique qui prend en compte l’inertie des vaisseaux spatiaux. Les règles de base sont très abordables et non sans intérêt suivant la composition de votre flotte et de vos personnages. J’ai été conquis et ça m’a redonné confiance en cette saga qui compte beaucoup pour moi mais qui s’est perdu un peu en cours de route (avis tout à fait personnel).

Je retrouve avec plaisir ce qui a fait toute la trilogie, des combats spatiaux !. Libre à vous de reconstituer des scènes épiques, faire triompher l’Empire ,la Résistance contre l’oppression de l’empereur . De plus les règles sont simples, accessibles avec prise en main petit à petit. Les extensions /améliorations /pilotes vont mettre vos stratégies à rude épreuve pour ne pas finir pulvériser aux quatre coins de la galaxie.

Maintenant voici deux petits  tutoriels de peinture pour personnaliser votre flotte:

-Réacteurs orange et battle damage:

1 Voici les couleurs utilisées (c’est cool, comme ça je me fais un petit mémo^^)

2- Du blanc pour faire ressortir les autres couches de couleur.

3- Je passe mon rouge en débordant de la première couche de blanc…

4- …puis mon orange.

5- Je surligne les arrêtes en blanc pour les réacteurs.

6- Avec de la mousse de blister, j’ajoute du noir puis du jaune pour les battles dammages…

7- … pour donner un petit effet sympathique à l’ensemble.

8- Tout peut vous donner de l’inspiration ^^.

-réacteur bleu:

1- Les couleurs utilisés.

2- Toujours la sous-couche de blanc si on veut que ça ressorte.

3- Passage du bleu foncé.

4- On vient éclaircir le centre.

5- Touche final de blanc pur.

Pour un meilleur résultat final, vous pouvez passer un petit coup de vernis gloss 😉

Enjoy!

Je vous dit @+ les ours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *